Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2009

Le programme "Home Energy Strategy"

Eco-réhabilitation à Leicester en Angleterre :
leicester1_cle7dec8b.jpg


Le programme " Home Energy Strategy " se focalise sur la réhabilitation énergétique des bâtiments existants en mettant en place des mesures réglementaires, incitatives et de sensibilisation.

CONTEXTE

• Pourquoi parler d’éco-réhabilitation ?

Parce que le quartier durable se fait à partir du quartier d’aujourd’hui. Ce n’est en effet qu’avec une action efficace et systématique sur le tissu urbain existant que la ville durable pourra se mettre en place. La priorité est de réduire la consommation énergétique des logements, qui représentent, selon l’Agence Internationale de l’Energie, plus du tiers de la consommation d’énergie dans le monde. L’amélioration de l’efficacité énergétique doit permettre de résoudre ce problème. Il existe beaucoup de solutions techniques pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment. La question n’est donc pas comment améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment, mais plutôt, comment inciter les propriétaires à réaliser les travaux et comment les aider à financer ces travaux?

• Le durcissement progressif de la réglementation nationale


En 1965, la " Building Regulations " introduit pour la première fois des objectifs énergétiques dans les constructions nouvelles.

Cette limite est fixée par la " u-value " qui mesure le total des pertes de chaleur par mètre carré pour chaque degrés Celsius de différence entre l’intérieur et l’extérieur.

En 2003, l’" Energy White Paper " formule des orientations pour une meilleure efficacité énergétique dans la construction des bâtiments. Et en 2006, la réglementation sur l’efficacité énergétique est renforcée. La "u-value " est remplacée par la " Dwelling Carbon Dioxide Emission Rate " (DER), qui mesure la quantité d’émissions de dioxyde de carbone par m2 de surface bâtie. Cet indice prend aussi en compte l’étanchéité à l’air d’un bâtiment, l’efficacité du système de chauffage et l’utilisation d’autres sources d’énergie. Pour la première fois, il devient obligatoire d’améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment existant lors de travaux d’extensions ou de rénovations. Depuis août 2007, il est devenu obligatoire, conformément à la Directive Européenne, d’obtenir un d’un " certificat de performance énergétique " pour pouvoir vendre son logement.

En 1995, la loi HECA " Home Energy Conservation Act " oblige les autorités locales à promouvoir l’amélioration de la performance énergétique des logements sur leur territoire.

• Leicester, une ville leader


Leicester est engagée depuis longtemps dans le domaine de la maîtrise de l’énergie. En 1983, la ville a créé le " Leicester Ecology Trust " qui incite les instances européennes à financer un programme d’action sur dix ans portant sur la réhabilitation écologique du tissu urbain. La municipalité lance en 1991 une action globale de réhabilitation environnementale de la ville.

leicester2_cle78d47b.jpg


DEMARCHE

• Le partenariat et des organismes pour multiplier les actions


1. Le " Groundwork Leicester & Leicestershire " est aujourd’hui l’association d’intérêt public la plus importante dans le domaine de l’environnement en Grande-Bretagne. Elle fournit des informations, des conseils et des aides techniques aux particuliers et aux organisations décidés à s’engager vers un future plus durable. Cette Agence de l’Energie de Leicester est chargée de promouvoir la maîtrise de la consommation énergétique auprès du grand public et des petites et moyennes entreprises.

2. Le Centre de l’Efficacité Energétique ouvert depuis 1998 est l’un des 43 centres britanniques soutenu par le "Energy Saving Trust" pour promouvoir la campagne nationale "Energy Efficiency Campaign" destinée à impliquer le public et à le sensibiliser aux questions d’efficacité énergétique.

Tous ces organismes aident la municipalité à mettre en place le programme "Home Energy Strategy".

• La démarche " Home Energy Strategy "

Le nombre de constructions nouvelles sur le territoire urbain est très limité. Par conséquent, la Ville a comme objectif prioritaire la réhabilitation du bâti existant. Cependant, la réhabilitation des immeubles par leurs propriétaires est ardu du fait de la situation économique difficile. Afin de réduire la consommation totale d’énergie de la ville (30% provient du secteur de logements privés), la Ville a défini le programme "Home Energy Strategy" qui vise à aider et inciter les propriétaires à réhabiliter leur logement.

MONTAGE

• Des mesures obligatoires

Différentes mesures ont été prises dans le cadre du programme " Home Energy Strategy ". En ce qui concerne les constructions nouvelles, les standards énergétiques doivent atteindre 9,5 sur l’échelle du " National Home Energy Rating Scheme " (NHER). Le NHER est le système national de classement énergétique dans l’habitat, qui va de 0 (mauvaise qualité), à 10 (très bonne qualité), la moyenne britannique se situant entre 4 et 5. De plus, quand la municipalité loue des logements, les lieux doivent être réhabilités. Malheureusement, ces mesures sont limitées à cause des contraintes budgétaires de la Ville. Si la Ville vend des terrains pour construire de nouvelles maisons, elle impose comme condition de vente, un standard NHER de 8 au minimum.

leicester3_cle7725f1.jpg


• Des mesures incitatives

Dans le secteur des logements privés, la municipalité a développé une stratégie globale d’action pour informer et motiver cinq groupes cibles : les habitants, les artisans du bâtiment et de l’électricité, d’autres services de l’administration, les compagnies d’électricité, les banques et les sociétés de construction.

Cela permet de donner de la cohérence à l’ensemble du secteur.

En partenariat avec l’Agence de l’Energie, la municipalité a développé un service à destination des propriétaires afin de les inciter à investir pour réaliser des économies d’énergie. L’opération vise à développer un marché pour des technologies et services économes en énergie. Pour cela, les entreprises productrices de matériaux et d’équipements, ainsi que les installateurs et les vendeurs, sont invités à devenir gratuitement partenaires du l’opération.

Chez ces partenaires, les clients obtiennent une réduction sur présentation d’une carte. Les membres peuvent aussi demander gratuitement un bilan énergétique de leur logement pour calculer le meilleur moyen de faire des économies d’énergie et identifier les subventions dont ils peuvent bénéficier.

• Des mesures de sensibilisation

En 2000, le "Groundwork Leicester & Leicestershire", a développé avec le soutien du Conseil Municipal un modèle de maison écologique en rénovant une maison individuelle des années 1930. La maison écologique constitue une exposition permanente pour montrer comment réduire les dépenses énergétiques.

Des campagnes thèmatiques sont régulièrement organisées pour informer les gens des problèmes d’environnement qui les affectent directement et les encourager à une action simple et pratique pour améliorer leur qualité de vie et l’environnement.

Chaque campagne fait appel à des media locaux et régionaux pour diffuser largement son message. Des offres promotionnelles ou des subventions sont mises en place pour réduire la barrière des coûts et favoriser des actions simples et concrètes.

Pendant la campagne sur l’énergie, on pouvait ainsi acheter des panneaux réfléchissant la chaleur des radiateurs à prix coûtant et 30 000 ont été vendus. Les bénéfices individuels apportés par une participation à l’action, ainsi que les bénéfices pour l’environnement, sont mis en évidence pour motiver le public.

leicester4_cle7d56ef.jpg


EVALUATION

• L’importance de la communication

La ville de Leicester a bien compris l’importance de l’information et de la sensibilisation du public. Plusieurs organisations spécialisées dans ce domaine travaillent de façon coordonnée en partenariat avec le Conseil Municipal et des entreprises privées. Elles donnent en permanence des conseils pratiques adaptés aux besoins des particuliers et des formations à l’utilisation de technologies énergétiques.

SOURCES :


La ville durable en Europe, DGUHC/PA4
http://www.energie-cites.org/
http://www.oecd.org
Damien Petit, stagiaire MAD (DGUHC)

Les commentaires sont fermés.