Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/06/2009

Houten, une ville favorable au mode doux qui rend l'automobile inutile

 

plan-houten.jpg

Une cité modèle pour le vélo et les transports en commun

Houten est une ville nouvelle hollandaise d’environ 45.000 habitants implantée à 8 kilomètres au sud d’Utrecht (530.000 habitants). L’exemple d’Houten est particulièrement instructif en termes d’aménagement, de planification et de mobilité.

- Parfait exemple de déconcentration groupée, la localité a été construite autour d’une gare ferroviaire d’où les habitants peuvent accéder en dix minutes au centre d’Utrecht.

- Parfait exemple de ville compacte, elle a été imaginée et organisée en fonction de l’accessibilité de son centre par des moyens non motorisés.

La ville recouvre un ovale d’environ 3 km sur 2, délimité par une rocade routière de 8,6 km. Les dimensions de l’ovale ont été planifiées à l’échelle du cycliste. Le transit automobile est strictement interdit, l’accès à un quartier ou lotissement n’étant possible en voiture que par une porte unique depuis la rocade. Aller d’un quartier à l’autre prend moins de temps à vélo qu’en voiture en empruntant la rocade.

L’axe principal interne à Houten est une piste cyclable longue de 3,2 kilomètres, bordée d’une plantation d’agrément, formant l’épine dorsale du réseau avec modération du trafic. Elle a été construite perpendiculairement à la ligne de chemin de fer qui dessert la ville, dans une zone où la voiture est proscrite.

90% des usagers du train viennent à la gare, située à proximité immédiate du centre, à pied ou à vélo : la distance maximale
à parcourir depuis le domicile est en effet de 1,5 km.

Tous les services publics (administrations, écoles, bibliothèques, équipements sportifs) ont été implantés dans le centre ou le long des voies cyclables et chemins piétons qui sillonnent la ville.

Les écoles sont ouvertes sur les chemins, espaces verts et cours d’eau. Les parents laissent sans crainte leurs enfants jouer
autour des logements.

Houten est devenue une ville compacte divisée en quartiers résidentiels s’organisant autour d’un centre-ville. Chaque quartier possède sa propre identité avec une réelle diversité dans les formes et l’architecture.

Les bâtiments, en majorité des maisons ou des petits collectifs, sont peu élevés, et les espaces verts sont nombreux.

Houten est une ville jeune - plus du tiers de la population a moins de 20 ans -, et attractive pour les familles. Mais elle offre aussi des services pour les plus âgés et les personnes seules.

La municipalité porte une attention particulière au développement et à la variété des commerces, bureaux, entreprises.

Houten a également gardé son caractère villageois car un développement urbain intégré a évité les effets négatifs d’une séparation des fonctions d’habitats, de travail et de circulation.

 

panneau-houten.jpg

L’exemple de Houten montre comment on peut éviter une circulation automobile inutile. A Houten on a tranquillisé la circulation aux alentours des quartiers d’habitation, fait des investissements pour l’augmentation de la circulation cycliste et mis en place un “Bus taxis” comme alternative à un système de bus urbains, peu rentable pour des villes de cette importance.

Malgré la priorité pour la circulation lente, tous les buts peuvent être atteint avec l’automobile. La ville a été érigée autour d’une gare dans un rayon de 3 kms. Une voie de contournement avec passages souterrains pour cyclistes conduit la circulation automobile autour de la ville et un axe est-ouest réservé à la circulation lente et desservant gare et centre-ville traverse Houten.

Notons la présence d’aménagements spécifiques comme un réseau routier prioritaire pour les vélos (les voitures se doivent de rester derrière les vélos et de rouler au pas), la priorité systématique accordée aux vélos sur les carrefours ou la mise en place de “drempels” (ralentisseurs pour cyclomoteurs).

A l’intérieur de la voie de contournement sont situés tous les 16 quartiers d’habitations et le centre-ville et d’achats; à l’extérieur sont situés 2 zones industrielles. Les 16 quartiers d’habitations sont accessibles en voiture par le périphérique extérieur, mais reliés entre eux uniquement par des zones sans voitures.

Le réseau de routes principales pour cyclistes à une densité d’environ 300×300m, les routes cyclistes secondaires (réseau de raccordement) ont un tracé séparé de 150×150m. Comme les voies de communication sont étroites et qu’on y a mis en place des anses la circulation automobile y atteint une vitesse maximale de 35 km/h.

La ville modèle de Houten s’avère également très attractive pour les achats. La plupart des habitants utilisent le vélo (remorques à vélo) pour leurs achats. Les habitants de Houten effectuent 2/3 de leurs dépenses sur place; pratiquement 100% des dépenses pour les denrées alimentaires et 50% des besoins restant sont faites à Houten.

On a réussi à Houten à réduire la circulation automobile inutile. Les habitants de Houten circulent 25% moins en voiture qu’autre part, et lors des heures de pointes il y a pour 100 logements 50 voitures en circulation au lieu des 65 à 70 voitures en moyenne dans le reste des Pays-Bas.

A Houten on voit beaucoup de circulation cycliste, la combinaison Vélo+Train est très souvent utilises par les travailleurs et la circulation parchemin de fer est également deux fois plus élevée qu’attendu.

Houten est également beaucoup plus sûre que des communes comparables. Pour 1000 habitants à Houten il n’y a qu’1, 1 blessé - nettement moins que la moyenne nationale (3,5 blessés / 1000 habitants). Des 29 blessés enregistres en 1990 seuls 9 ont été blessés dans la zone habité de la ville à l’intérieur de la voie de contournement, 2 sur la route de contournement et 18 à l’extérieur.

On constate que la qualité de vie est incomparable dans cette ville sans voitures : sécurité, silence, présence de la nature au
coeur de la ville, convivialité. La mixité sociale est favorisée car la ville attire des familles, des personnes âgées, des handicapés moteurs et des catégories sociales non motorisées.

Sources

Pays-Bas : Houten, la ville nouvelle favorable aux modes doux, Certu, juillet 2007.
La ville modèle pour le vélo et les transports en Commun (TC) réduit l’utilisation de l’auto, BICYCLE RESEARCH REPORT NO. 35, avril 1993.

 

 

Les commentaires sont fermés.