Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/10/2009

Focus sur l'écoquartier

Focus sur l’écoquartier

ecoquartier.jpg

L’écoquartier nous démontre que sans être militant, nous pouvons parfaitement vivre dans un appartement moderne et être écolo. L’écoquartier est un projet urbain de réhabilitation intégrant des infrastructures économisatrices d’énergie et écologiques dans le but de réduire notre empreinte écologique. Cette tendance, née dans les pays du Nord, a pourtant du mal à  se développer chez nous. Pourtant, d’un point de vue environnemental, l’écoquartier ou quartier durable est une solution parfaite afin de minimiser notre impact écologique et ainsi offrir à nos générations futures un environnement durable.

Le principe de l’écoquartier

Confrontés aux extensions urbaines, aux problèmes physiques et environnementaux, l’écoquartier apparaît comme une issue afin de minimiser notre impact sur l’environnement et favoriser la mixité sociale, en :
- réduisant les consommations énergétiques (consommations au m² aussi faibles que possible, grâce aux énergies renouvelables…).
- incitation à l’utilisation de transports doux (transports en commun, vélo, marche à pied): les écoquartiers favorisent l’usage du vélo via la création de pistes cyclables, la présence de parking à vélo sécurisé, de voies piétonnes…
- diminuant les consommations d’eau : les eaux pluviales sont récupérées et utilisées pour arroser les espaces verts, nettoyer la voie publique ou alimenter l’eau des WC.
- limitant la production des déchets (tri sélectif, récupération, transformation…).
- favoriser la biodiversité (espaces verts respectueux de la faune et de la flore…).

Dans un écoquartier, les habitants sont généralement très impliqués et fidèles aux principes de développement durable.

Ces écoquartiers

Aux abords des villes européennes, les nouveaux quartiers écolos proposent de nouveaux styles de vie, aux proportions plus humaines. Couleurs et verdure sont leur marque de fabrique.

BedZed

 

quartier-de-bedzed-londres-1.jpg
bedzed-1.jpg

 

Au sud de Londres, dans la ville de Sutton, Beddington Zero Emissions Development (BedZED) est une initiative alliant architecture écologique, modes de transport doux et promotion du développement économique local. L’objectif est de permettre aux habitants de mener un mode de vie durable sans sacrifier la modernité, l’urbanité et la mobilité. Ainsi, le quartier regroupe 100 logements. Afin de réduire l’impact sur l’environnement,  on utilise de grandes baies vitrées privilégiant la lumière naturelle, des panneaux solaires, et on récupère l’eau de pluie. Quant à la ventilation, le vent s’en occupe. L’astuce judicieuse réside dans les compteurs. Les compteurs sont apparents et une led rouge clignote plus ou moins rapidement selon notre consommation électrique, ce qui nous fait prendre conscience de l’énergie que l’on consomme.

Hammarby

 

hammarby.jpg
hammarby-sjojtad.jpg
hammarby-sjojtad-2.jpg

Dans le quartier d’Hammarby à Stockholm, l’utilisation des énergies renouvelables et recyclables sont intégrées dans la vie quotidienne du quartier.
L’eau de pluie propre est récupérée puis reversée dans le canal, l’eau sale comme celle des toilettes est conduite vers une centrale d’épuration où elle est en partie transformée en biogaz. Un biogaz qui sera ensuite utilisé pour les bus et transports de la ville mais également pour faire fonctionner les cuisinières et alimenter le système de chauffage.
Quant aux déchets organiques, domestiques, papiers et journaux, ils sont triés et aspirés dans de grandes cuves avant d’être transformés en biogaz ou compost, recyclés ou tout simplement brûlés.
Là encore, un système judicieux qui évite l’utilisation du camion poubelle pour le ramassage de ces déchets, permettant ainsi une réduction des émissions de Co2. Ce quartier modèle a été observé par un grand nombre de délégations mondiales.

Eva-Lanxmeer

 

eva_lanxmeer.jpg
evalanxmeer.jpg

 

eva-_lanxmeer_piezometre_piezometer_2009.jpg



Près d’Utrecht, à Collenberg, le quartier durable d’Eva-Lanxmeer accueille des maisons individuelles, des logements sociaux, des résidences en autogestion ou des maisons d’architectes.
L’originalité de ce site réside dans son règlement, qui marque la vie en commun.
Premièrement, il faut accepter de ne pas garer sa voiture devant sa maison.
Ensuite, les barrières de jardins sont inexistantes. Le site a été conçu comme un paysage.
Dernièrement, il est interdit de vider des produits toxiques dans les éviers afin de ne pas détruire le système de traitement biologique de l’eau.

Le quartier durable attache donc une importance particulière aux principes de bonne gouvernance, à la mixité socio-économique, culturelle et générationnelle. Êtes- vous prêts à vivre dans un écoquartier?

Les commentaires sont fermés.