Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/09/2011

Plateaux des Capucins à Angers

ETUDES DE CAS

Ecoquartiers en France - Plateau des Capucins à Angers : de l'écoquartier à la ville désirable

Jean-Philippe Defawe, bureau de Nantes | 22/02/2011 | 11:50 | Territoire

video


 

Ecoquartiers en France - Plateau des Capucins à Angers : de l'écoquartier à la ville désirable

Retrouvez la vidéo en cliquant sur le lien suivant : 
http://www.dailymotion.com/video/xh4qr5_ecoquartiers-en-france-angers-plateau-des-capucins_news?start=2#from=embed

La ville d'Angers est en train d'aménager son dernier territoire naturel sur le plateau des Capucins, au nord-ouest de la ville. Pour organiser cette opération qui s'étend sur quelque 100 ha, la Société d'Aménagement de la Région d'Angers (Sara) a confié le marché de maîtrise d'oeuvre à l'atelier Castro-Denisoff qui a souhaité recréer dans cette partie de ville, les attraits de la périphérie.

 

Agrandir la photo© DR
La ville d'Angers est en train d'aménager son dernier territoire naturel sur le plateau des Capucins, au nord-ouest de la ville

 

L'opération est titanesque. Quelques chiffres : 104 hectares à aménager, 700 000 m2 Shon à construire dont 5000 logements... « Cela représente à terme la population de la deuxième ville de l'agglomération avec 15 000 habitants. C'est un projet considérable » explique Jean-Charles Maria, directeur de la Sara.
En 1998, la ville d'Angers a lancé une étude de définition pour dessiner un nouveau quartier dans ce périmètre situé à l'intérieur de la boucle du récent contournement autoroutier nord, entre le CHU à l'ouest et le quartier populaire de la cité Verneau. Trois équipes travaillent sur le projet : Christian de Portzamparc, Alain Sarfati et l'atelier Castro-Denisoff qui sera finalement retenu en 2003 après concertation avec les habitants.
Le projet Casto-Denisoff cherche avant tout à retrouver les qualités de la ville ancienne, avec une urbanisation dense, mais qui soit attractive pour sa qualité de vie. « Un des éléments fondateur de ce projet était la commande telle qu'elle était énoncée, c'est-à-dire, comment fabriquer un quartier urbain qui soit à même de concurrencer les habitats pavillonnaires des environs d'Angers » explique Sophie Denisoff. 
Le plan d'urbanisme s'appuie sur le modelé du terrain et l'échelle bocagère en jouant sur la succession de deux concepts : des parties construites appelées « archipels » constituées d'îles de densités et de typologies variables et des lanières vertes, qui représente un tiers de la Zac. Ilots denses et jardins se font face sur des limites franches et dans un maillage de circulations douces. Outre leur aspect paysager, ces espaces publics végétalisés forment un système de récupération des eaux pluviales particulièrement efficace. La Zac terminée devrait préserver le débit de fuite actuel (deux litres/seconde/hectare), évitant ainsi les inondations et la pollution de la Maine par les eaux de ruissellement des voiries.

Ces grandes lanières de jardins ou d'îlots construits sont traversées par la nouvelle ligne de tramway, qui sera opérationnelle en juin et qui forme la colonne vertébrale du quartier. C'est aujourd'hui une pièce maitresse du puzzle qui permet de relier le pôle d'activité du Port Meslet, vitrine technologique d'entrée de ville ; la place des Capucins, épicentre du quartier qui concentrera les équipements majeurs ; la cité Verneau, un quartier populaire en cours de réhabilitation ; et le plateau de la Mayenne, également en cours d'aménagement.

Bien évidemment, le cahier des charges de la Zac impose des labels ou certifications environnementaux (BBC, Habitat et environnement...) mais pour la ville, c'est l'équilibre social du quartier qui est avant tout recherché. « Notre approche peut se résumer ainsi : un habitat de qualité dans une ville désirable, de mémoire et empreinte de modernité » conclut Sophie Denisoff.

Jean-Philippe Defawe, bureau de Nantes | Source LE MONITEUR.FR

 

Commentaires

les informations sur ce quartier nous intéressent vivement puisque notre association REGAIN d'ANJOU devrait s'installer dans ses nouveaux logements à la Grande fauconnerie vers la fin 2013

Écrit par : ollivault-bompas | 26/09/2011

les informations sur ce quartier nous intéressent vivement puisque notre association REGAIN d'ANJOU devrait s'installer dans ses nouveaux logements à la Grande fauconnerie vers la fin 2013

Écrit par : ollivault-bompas | 26/09/2011

les informations sur ce quartier nous intéressent vivement puisque notre association REGAIN d'ANJOU devrait s'installer dans ses nouveaux logements à la Grande fauconnerie vers la fin 2013

Écrit par : ollivault-bompas | 26/09/2011

La rédaction serait heureuse de suivre l'évolution de ce nouveau quartier au travers de votre association REGAIN d'ANJOU. N'hésitez donc pas à nous faire parvenir directement sur notre mail ecoquartier@neuf.fr toute information, nous ne manquerons pas de les publier.
L'équipe rédactionnelle d'Ecoquartier

Écrit par : ecoquartier | 26/09/2011

Savez-vous si ce projet a avancé? Je me pose la question de quitter Paris et ce que je vois me plaît bien...

Écrit par : agence web | 26/11/2012

Bonjour,
Vous pouvez contacter la maison du projet Mayenne capucins au 02 41 35 01 41 ou aller sur le lien suivant : http://www.lepuzzle.angers.fr/la-maison-du-projet/index.html
Cordialement.

Écrit par : Ecoquartier | 26/11/2012

Les commentaires sont fermés.